Le Musée Vivant du Cheval présente


Ecuyères

spectacle équestre 
Avril-Octobre 2013

20 chevaux - 9 poneys - 1 âne 
Plus d’une heure de spectacle



 





Nous sommes au XIXème siècle, dans un lieu aussi prisé que l’opéra où il est « de bon ton » d’être vu : le cirque.
Ce divertissement fait fureur. Apparu à la fin du XVIIIème siècle il est essentiellement équestre. Ne dit-on pas d’ailleurs « Le cirque commence à cheval » ? Philip Astley, un militaire anglais, en est à l’origine avec le choix des dimensions de la piste : 13 mètres de diamètre exactement afin de faciliter les prouesses équestres des voltigeurs.
Le XIXème voit alors se construire à Paris plusieurs cirques aux somptueuses architectures.
Ecuyères évoque l’apparition des premières femmes à cheval dans des numéros de haute école. Ces amazones rivalisaient alors avec les écuyers et tenaient la vedette. Caroline Loyo fut la première d’entre elles. Elle se présenta au Cirque de Paris en 1833 chez Laurent Franconi. Elle avait 17 ans. 
Ecuyères raconte des destins de femmes, étoiles de la piste, intrépides aventurières qui n’hésitaient pas à traverser l’Europe avec leurs chevaux pour rejoindre la cour impériale de Saint Petersbourg et y être acclamées. Formées à l’équitation par les anciens écuyers de la cour royale de Versailles, leurs numéros équestres étaient de très grande qualité, influencés également par le nouveau courant de pensée de François Baucher qui révolutionna l’équitation par sa nouvelle méthode et l’invention de figures équestres.
Ecuyères nous plonge dans cette époque où le Tout-Paris se passionne pour les exploits de l’une ou l’autre de ces femmes impétueuses, élèves de Baucher, Pellier ou Franconi, femmes d’action, qui osaient se confronter aux hommes et au public.
Ecuyères entraine les spectateurs dans les coulisses de la préparation d'un spectacle : ambiance, stress de la création, querelles de divas...  un spectacle avant tout résolument équestre mettant en valeur tout le savoir de haute-école et d'équitation savante appris par les trente chevaux et poneys du Musée vivant du cheval entrainés sous la responsabilité de Sophie Bienaimé, directrice artistique.
Ecuyères, une fresque où ces grandes dames étaient reines.http://www.youtube.com/watch?v=JAGwVZ5WrV4&feature=youtu.be

Création : Sophie Bienaimé

Co-Mise en scène : Sophie et Virginie Bienaimé

Costumes : Monika Mucha

Décors :  Michel Blancard

Sellerie : Marie-Line Blondieau

Régie : Cécile Troisfontaine et Alexandre Vandewegh


Comédien : Boris Alestchenkoff

Voltigeurs :

Virginie Bienaimé,

Benjamin Grain

et Evelyne Laurent

Cavalières :

Sophie Bienaimé,

Cristina Garcia Rios,

Elodie Jacquet,

Sophie Justin,

Nathalie Lecoultre,

Blandine Nicot

et Caroline Vitry



1 comédien

3 voltigeurs

9 cavalières